Que retenir de Jibo ?

Que retenir de Jibo ?

Jibo c’est terminé. Le robot social et familial à 899$ disparait faute d’un business model viable lui permettant de faire face à la concurrence des assistants vocaux.

Alexa m’a tué ?

Que peut-on retenir de l’échec de Jibo ?

  • des fonctionnalités trop limitées face à la concurrence
  • un prix hors marché
  • comme les assistant vocaux, Jibo a souffert du gouffre d’évaluation
  • un robot ne doit pas chercher à ressembler à un être humain
  • un robot doit pouvoir interpreter les expressions humaines (reconnaissance d’image)
  • Jibo a créé sa propre grammaire gestuelle pour se faire comprendre des humains (comme le fait un chien par ex)
  • l’écran sert à la fois à l’expression, l’affichage d’information, le contrôle d’une action, la communication avec l’extérieur…
  • les réactions des utilisateurs révèlent l’attachement qu’ils ont au petit robot, c’est profondément humain. My Jibo is dying and it’s breaking my heart.
  • pourquoi pas un rachat ?

Jibo ne tombe pas en panne, il meurt

Avec son prix de 899$ Jibo n’était pas un device mainstream (comme peut l’être une console de jeux). Mais quand on voit les horreurs qui sont proposées aux professionnels pour accueillir les clients dans les magasins ou les hotels, nul doute que Jibo aurait fait 1000 fois mieux.

Credit : Wired

from Stories by Renaud Joly on Medium http://bit.ly/2Ora6ZK