Google lance le not provided

Google annonce le not provided le 18 octobre 2011 sur son blog officiel. Les internautes connectés à leur compte Google passent en HTTPS et les mots clés qu'ils recherchent ne sont plus transmis aux outils de webanalyse des sites sur lesquels ils arrivent. Dans Google Analytics, la mention (not provided) figure à la place du mot clé recherché. Depuis cette date, la part du not provided dans le trafic SEO n'a cessé d'augmenter.

  • - 18 octobre 2011 : les mots clés des internautes connectés à Google passent en not provided. ~ 7% de not provided dans le trafic SEO.
  • - 1 mars 2012 : Google unifie les comptes de ses différentes plateformes (Youtube, Gmail, Picasa...) et augmente ainsi mécaniquement la part de not provided. ~ 30% de not provided dans le trafic SEO.
  • - 18 janvier 2013 : Google annonce que les mots clés des internautes utilisant la barre de recherche Google Chrome v25 passeront en not provided (même lorsque ceux-ci ne sont pas connectés).
  • - 2013 : D'autres annonces a venir, probablement sur mobile.

Quelle part de not provided dans votre trafic SEO ?

La part du not provided dans le trafic SEO varie selon les sites et leurs audiences respectives. Certains référenceurs déclarent êtres à 20% d'autres à 50%. La part de l'audience du site qui utilise Google, les leviers de génération de trafic (ex : Gmail), et bien d'autres facteurs influent sur ce pourcentage. L'identification dans Google Analytics est automatique, mais si vous utilisez un autre outil de mesure d'audience et que votre part de not provided reste insignifiante... vérifiez votre tracking !

Le not provided protège l'internaute

La justification officielle que donne Google au not provided est la protection de la vie privée des internautes. Avec la personnalisation, les résultats des recherches croisent des éléments de la vie privée (historique des recherches, clics, relations sur les réseaux sociaux...). Ceci alors même que les connexions non-sécurisées (wifi, hotspot, 3g) sont de plus en plus fréquentes. Le passage en SSL et le masquage du mot clé recherché sont là pour protéger l'internaute des malveillances.

D'autres hypothèses...

Google ne dévie pas de sa version officielle. Cela ne nous empêche pas de faire quelques remarques et plusieurs hypothèses :

  • - Les mots clés sont toujours transmis lorsque l'internaute clique sur une annonce Adwords. Chez Google, la protection de la vie privée s'arrête aux portes de la régie publicitaire.
  • - La première version du not provided était un ballon d'essai que Google a lancé en arguant sur le faible nombre d'internautes concernés. Une fois le principe accepté, Google a planifié l'augmentation du volume. Le not provided va devenir la règle, le mot clé l'exception.
  • - Le not provided coupe certaines optimisations SEO black hat utilisant les referrers (cloacking, automatisation... ).
  • - Le not provided aveugle les intermédiaires : comparateurs, réseaux d'affiliés... et coupe l'herbe sous le pied des réseaux de retargeting concurrents de Google qui ne peuvent plus se nourrir des referrers.
  • - Le not provided masque la personnalisation des SERP de Google. Par exemple le fait que certaines visites SEO s'apparentent à du... retargeting.

Le not provided protège Google

Apres avoir frappé certains intermédiaires à coup d'algorithmes ravageurs, Google supprime le mot clé qu'il offrait jusqu'ici gracieusement a tous les webmasters. A l'heure de la big data, le moteur de recherche privatise sa donnée la plus précieuse. Ce mouvement a le double avantage de couper l'herbe sous le pied de la concurrence et de masquer les innovations de Google.

Plus d'infos
Accessing search query data for your sites : L'annonce officielle du 18 octobre 2011 sur le blog officiel de Google.
Study: 39% Of Google Search Referrers Now “Not Provided” : Etude sur le pourcentage de traffic not provided aux USA.
Dark Google: One Year Since Search Terms Went “Not Provided” : not provided 1 an après.
Of “Magic Keywords” & Flavors Of Personalized Search At Google : Les axes de personnalisation des résultats sur Google.