Depuis octobre 2011 et l'annonce du not provided Google masque une partie des mots clés générant des visites SEO. En dehors de la théorie du complot, quelles raisons peuvent expliquer ce choix de Google ?

not_provided-2.jpg Not provided Google

Google lance le not provided

Google annonce le not provided le 18 octobre 2011 sur son blog officiel. Les internautes connectés à leur compte Google passent en HTTPS et les mots clés qu'ils recherchent ne sont plus transmis aux outils de webanalyse des sites sur lesquels ils arrivent. Dans Google Analytics, la mention (not provided) figure à la place du mot clé recherché. Depuis cette date, la part du not provided dans le trafic SEO n'a cessé d'augmenter.

  • - 18 octobre 2011 : les mots clés des internautes connectés à Google passent en not provided. ~ 7% de not provided dans le trafic SEO.
  • - 1 mars 2012 : Google unifie les comptes de ses différentes plateformes (Youtube, Gmail, Picasa...) et augmente ainsi mécaniquement la part de not provided. ~ 30% de not provided dans le trafic SEO.
  • - 18 janvier 2013 : Google annonce que les mots clés des internautes utilisant la barre de recherche Google Chrome v25 passeront en not provided (même lorsque ceux-ci ne sont pas connectés).
  • - 2013 : D'autres annonces a venir, probablement sur mobile.

Quelle part de not provided dans votre trafic SEO ?

La part du not provided dans le trafic SEO varie selon les sites et leurs audiences respectives. Certains référenceurs déclarent êtres à 20% d'autres à 50%. La part de l'audience du site qui utilise Google, les leviers de génération de trafic (ex : Gmail), et bien d'autres facteurs influent sur ce pourcentage. L'identification dans Google Analytics est automatique, mais si vous utilisez un autre outil de mesure d'audience et que votre part de not provided reste insignifiante... vérifiez votre tracking !

Le not provided protège l'internaute

La justification officielle que donne Google au not provided est la protection de la vie privée des internautes. Avec la personnalisation, les résultats des recherches croisent des éléments de la vie privée (historique des recherches, clics, relations sur les réseaux sociaux...). Ceci alors même que les connexions non-sécurisées (wifi, hotspot, 3g) sont de plus en plus fréquentes. Le passage en SSL et le masquage du mot clé recherché sont là pour protéger l'internaute des malveillances.

D'autres hypothèses...

Google ne dévie pas de sa version officielle. Cela ne nous empêche pas de faire quelques remarques et plusieurs hypothèses :

  • - Les mots clés sont toujours transmis lorsque l'internaute clique sur une annonce Adwords. Chez Google, la protection de la vie privée s'arrête aux portes de la régie publicitaire.
  • - La première version du not provided était un ballon d'essai que Google a lancé en arguant sur le faible nombre d'internautes concernés. Une fois le principe accepté, Google a planifié l'augmentation du volume. Le not provided va devenir la règle, le mot clé l'exception.
  • - Le not provided coupe certaines optimisations SEO black hat utilisant les referrers (cloacking, automatisation... ).
  • - Le not provided aveugle les intermédiaires : comparateurs, réseaux d'affiliés... et coupe l'herbe sous le pied des réseaux de retargeting concurrents de Google qui ne peuvent plus se nourrir des referrers.
  • - Le not provided masque la personnalisation des SERP de Google. Par exemple le fait que certaines visites SEO s'apparentent à du... retargeting.

Le not provided protège Google

Apres avoir frappé certains intermédiaires à coup d'algorithmes ravageurs, Google supprime le mot clé qu'il offrait jusqu'ici gracieusement a tous les webmasters. A l'heure de la big data, le moteur de recherche privatise sa donnée la plus précieuse. Ce mouvement a le double avantage de couper l'herbe sous le pied de la concurrence et de masquer les innovations de Google.

Plus d'infos
Accessing search query data for your sites : L'annonce officielle du 18 octobre 2011 sur le blog officiel de Google.
Study: 39% Of Google Search Referrers Now “Not Provided” : Etude sur le pourcentage de traffic not provided aux USA.
Dark Google: One Year Since Search Terms Went “Not Provided” : not provided 1 an après.
Of “Magic Keywords” & Flavors Of Personalized Search At Google : Les axes de personnalisation des résultats sur Google.

Commentaires

1. Le mardi 5 février 2013, 09:16 par Julien

Effectivement Google proclame que c'est pour la protection des données utilisateurs mais je soupçonne également que ce soit pour aveugler les SEOs et pousser encore plus en avant sa régie publicitaire. Un jour il va nous rester simplement les données de clics dans les SERPs disponibles dans GWT...

2. Le mardi 5 février 2013, 10:05 par Yann

Eh oui, Google a fourni l'information, a suscité l'envie puis le besoin, et maintenant l'entreprise coupe les vannes.

Et tant pis pour ceux qui avaient basé leur business model sur un modèle d'intermédiaire ou sous-traitant.

Maintenant big G peut se passer de tout ça et se brancher en direct sur le compte bancaire des clients de ses anciens "partenaires", tout en pratiquant l'évasion fiscale et en jouant avec la presse française pour 60 millions d'euros...

(source : http://lexpansion.lexpress.fr/high-...)

3. Le mardi 5 février 2013, 10:15 par Nicolas

"et coupe l'herbe sous le pied des réseaux de retargeting concurrents de Google qui ne peuvent plus se nourrir des referrers." => C'est à dire ?

"Le not provided masque la personnalisation des SERP de Google. Par exemple le fait que certaines visites SEO s'apparentent à du... retargeting." => C'est à dire ? (bis) :)

4. Le mardi 5 février 2013, 10:23 par Loiseau2nuit @ Musique de nuit

En même temps c'est complètement blaireaux de leur part. Comment veulent-ils pousser les webmasters vers Google Analytics en faisant ça ? A moins qu'il n'aient prévu de fermer l'outil ? Je sais qu'ils ne sont plus à un paradoxe près mais là c'est limite du suicide commercial je trouve... bref...

5. Le mardi 5 février 2013, 10:54 par Gary Le Masson

Un point de vue très intéressant ! bloquer la personnalisation des SERPS par Google, aveugler les intermédiaires, et bloquer les techniques d'automatisations très borderline, je n'y avais pas pensé...

A moyen terme, il est clair que l'on va certainement devoir se contenter de nos rapports de positions et des pages d'entrées du SEO.

La vision devient plus flou... le boulot de SEO et d'analyse de trafic évolue... il va falloir s'en contenter je crois :(

6. Le mardi 5 février 2013, 11:51 par LaurentB

Je m'étais aussi fait le remarque à propos d'Adwords.
Pas touche la vache à lait.

Perso, sur mon blog SEO, je suis à 65%.

7. Le mardi 5 février 2013, 12:13 par Vincent

A savoir pour mobile, depuis iOS6 Safari ne passe même plus le referrer. Le trafic organic est donc transformé en trafic direct.

Je pense hélas/heureusement qu'on arrive à un point où Google ne peut plus faire de changements en masse, sauf s'il signe un accord avec IE pour que lui aussi protège la vie privée (lol inside).

Par contre, ils risquent de pousser de plus en plus les gens à s'impliquer et se connecter...

8. Le mardi 5 février 2013, 14:21 par lereferenceur

@L'oiseau de nuit.
Ca ne change rien. Avec ou sans le not provided c'est la même, les gens utiliseront Google Analytics puisque le not provided existe pour toutes les solutions Analytics.

Qu'il utilise Google Analytics ou une autre solution, le webmaster n'aura pas les données.

Sinon il n'y aurait pas autant de débat et tout le monde aurait déjà quitté Google Analytics.

9. Le mardi 5 février 2013, 18:29 par Sylvain

C'est vrai que ce genre de procédé devient de plus en plus problématique pour pouvoir analyser le trafic de ses sites.

Il est vraiment dommage que Google décide de masquer ce genre d'informations, car elles permettent également d'améliorer l'expérience utilisateur, en mettant en avant les points qui intéressent le plus les internautes.

On peut juste espérer qu'il ne s’abaisseront pas jusqu'à faire payer des formules premium pour le retour de ces mots clés cachés dans GA.

10. Le mardi 5 février 2013, 19:18 par Le Juge

On notera aussi dans les autes hypothese le lancement de Google Analytics enterprise version grand luxe et payante de GG analytics - qui ne nous concerne pas nous pauvre petits webmestres de la plebe - mais qui coupe l'herbe sous le business des boites qui traquaient jusqu'ici certains sites a gros traffic, solutions telles que Ai INternet ou encore Adobe siteCatalyste -

Il n'y a pas de petits profits

11. Le mardi 5 février 2013, 22:39 par Renaud Joly

@Julien Effectivement et le Google Webmaster Tools présente des données insuffisantes et déjà filtrées par Google. 

@Yann C'est résumé un peu vite :p Effectivement Google est la pour gagner de l'argent, y compris au détriment des intermédiaires ou de la presse. 

@Nicolas Aux USA des réseaux de sites concurrents de Google sont soupçonnés d'utiliser les referrers Google pour alimenter leurs campagnes de retargeting / Certaines règles de personnalisation des résultats se comportent comme du retargeting en re-proposant des sites déjà cliqués

@loiseau2nuit Cela ne pénalise pas que Google Analytics, les autres outils sont également touchés. Je pense que cette décision dépasse la webanalyse. 

@Gary Le Masson Oui les pages d'entrées. Coté rapport de position je pense qu'il y a encore plus de soucis avec la perso.

@LaurentB 65% c'est pas étonnant : des SEO en pagaille, tous sur Google Analytics en même temps et connectés pour partager ou commenter.

@Vincent Oui on va probablement avoir de nouvelles annonces courant 2013. Et surement pas un accord avec MS ou Apple :-)

@Sylvain Je ne crois pas trop à la formule premium, mais je peux me tromper.

@lejuge Pour l'instant on n'a pas les mots clés dans GA Premium qui est logé à la même enseigne que les autres outils de stats.

 

12. Le mardi 5 février 2013, 22:51 par Monica

Pourquoi Google vend-il avec Adwords de l'info SEO qu'il délivrait gratuitement avec GA? Ben tout simplement, GG est un commerçant ! L'un des plus gourmands au monde et des plus greyhats...
Les deux pôles du siège social de GG sont au paradis fiscal des Bermudes pour la répartition du bénef et en Irlande pour le personnel et ses charges patronales hyper-discount.
Arrêtons de faire les BisouSeonours...
Merci pour l'article.

13. Le mercredi 6 février 2013, 01:58 par Edo

Je suis en général à plus de 30% de not provided, et j'ose à peine imaginer la crise de nerf quand ça passera la barre des 50.
Pour rebondir - en aparté - sur le message du Juge qui parle de AT internet : vous pensez quoi de xiti ?

14. Le mercredi 6 février 2013, 10:28 par Trafiquant

Je rebondirais sur les propos de Monica en précisant que de la sorte l'outil de génération de mots-clés de Google Adwords devient une référence unique... Permettant de nous faire gober ce qu'on voudra nous faire gober.

15. Le mercredi 6 février 2013, 11:51 par Linda

Merci pour cet article. Je pense aussi qu'il va falloir s'y faire car ce n'est certainement pas terminé :(

16. Le mercredi 6 février 2013, 11:58 par Mikiweb

Je pense qu'on l'avais vu venir quand Google à commencer à sécurisé les requêtes des internautes connectés.
Comme tu le dit ce n'était que le début, mais ce qui me surprend c'est que certain soient étonnés.
C'est pourtant une de ces stratégies commerciales préférées : rendre dépendant de ces produits pour ensuite les proposer en version payante.
Un exemple d'actualité avec Google Shopping qui était gratuit et qui ensuite est devenu payant en prenant de plus en plus de place dans les SERPS.
Google n'est plus un moteur de recherche depuis longtemps, il nous offre des outils très bien construit (ça on ne peut pas leur reprocher) et quand on ne peux plus sans passer, il les mettent payant.
Avec Google Analytics c'est la même chose, il a aussi une version payante qui n'est aujourd'hui accessible qu'au grand compte sans fonctionnalité vraiment indispensable par rapport à la version gratuite.
Mais demain il pourrait decider d'arrêter certaines fonctionnalités gratuites pour les passer dans la version payante.

17. Le mercredi 6 février 2013, 14:06 par Christophe BENOIT

Oui, c'est moche mais c'est son droit à Google de masquer cette info...
On peut se dire que l'on en a bien profiter les années passées et que la gentille attention n'est plus.

Et si la version payante de GA permettait de retrouver les fameux mots clés perdus, comment réagiraient les webmasters ?

18. Le mercredi 6 février 2013, 15:20 par Wlaps

J'utilise Piwik sur un de mes sites et effectivement j'ai aussi beaucoup d'arrivée sur le site qui remonte avec "mot clé indéfini". Je ne comprenais pas à quoi ça correspondait, maintenant j'ai ma réponse. Merci beaucoup.

19. Le mercredi 6 février 2013, 20:26 par Nicolas

Merci pour l'éclairage :)

20. Le jeudi 7 février 2013, 10:51 par D.VDA

Salut,

Bah Google supprime les keywords, les sites d'actus suppriment les liens externes, les blog virent les dates des posts, chacun fait sa cuisine... quant à avoir des considérations sur le gentil ou le méchant Google...

Sinon vous ne pensez pas qu'en réduisant les possibilités de sur-optimiser pour Google avec de la recherche de longue traîne et de l'auto-génération, Google ne fait pas tout simplement un peu de ménage ?

Ca reste à développer, mais l'action générale du SEO apporte du trafic à Google en adoptant et en poussant ces applications, jusqu'au client final qui les adopte. Le not-provided avantage bien sûr les régies de Google mais va aussi redistribuer un peu le trafic ?

21. Le jeudi 7 février 2013, 20:50 par Renaud Joly

@Monica Je suis d'accord, ni bisounours, ni parano

@Trafiquant Oui Adwords a le monopole en France. Aux US il y a des outils en dehors de Google. 

@Mikiweb Avec Google Analytics on n'est pas volé sur la version gratuite. Shopping tout payant c'est une grosse erreur.

@Christophe BENOIT Je ne crois pas aux mots clés dans la version premium. Peu de chance. 

@Wlaps @Nicolas De rien

@D.VDA Les spammeurs trouveront autre chose, on peut toujours injecter du mot clé automatiquement à partir d'autres sources (API des outils de test). Redistribuer du trafic ? ou creuser l'écart entre ceux qui ont acces à des mots clés (parce qu'il achètent en Adwords) et les autres. 

22. Le vendredi 8 février 2013, 12:08 par Julien

D'une part, c'est bien de protéger l'utilisateur comme tu le dis dans ton article
.. mais ça oblige surtout les webmasters à garder Analytics !

Si le premier point va en faveur de l'internaute, alors pourquoi Google continue de lire nos mails ?!

23. Le vendredi 8 février 2013, 16:31 par Jean-Noël Anderruthy

"Les mots clés sont toujours transmis lorsque l'internaute clique sur une annonce Adwords" :
ce n'est pas le cas...
Environ, 50% des requêtes de recherche avec correspondance ne sont pas affichées

24. Le vendredi 8 février 2013, 19:50 par Mail6M

Bonjour,

s'il y a bien une chose que j'ai appris au cours de ma longue carrière, c'est qu'en matière de technologie il n'y a rien de figé, et d'immuable. Que Google change ses algos à tour de bras, très bien, ils évoluent, quitte à casser le business modèle de ceux qui leur ont fait confiance, sans doute à tort; mais qui ne ferait pas confiance à un tel mastodonte, surtout lorsque l'on s'est finalement bien servi aussi d'une telle réussite?

Qu'ils cachent leur KW et que je m'en sers pour mon petit SEO à moi, tant pis: je viens de me rendre compte que les autres moteurs (Bing, Voila, Ask et Yahoo) continuaient de me fournir de précieuses informations à hauteur de 25% du total de mes visiteurs. Donc au lieu d'avoir des informations fiables tous les mois, et bien je les aurais tous les 4 mois, et avec le temps sans doute plus rapidement car j'aurais trouvé une quelconque API gratuite qu'un Geek aura trouvé rapidement d'ici là.

25. Le vendredi 8 février 2013, 23:16 par Yannick

Après avoir remarqué ces not provided en masse dans mes stats, je sais enfin d'où cela provient ! Merci pour l'article !

26. Le samedi 9 février 2013, 20:20 par Vincent

très intéressante tout cela mais Renaud mais pour reprendre ce qu'a dit Edo plus haut, que penser de Xiti comme alternative car au fond, si on doit s'assoir sur les mots clés pour optimiser un peu plus ses sites, quelle solution alternative proposer et je le redemande après Edo, que penser de Xiti en omettant le fait qu'il faut mettre leur lien sur le site suivi.
As-tu une expérience de cet outil que j'ai utilisé par le passé mais que je connais assez mal?